Livres empreintés | Peintures de Michel Danton

& Photographies de François Daguisé

du  11 février au 17 mai 2023

Michel Danton se définit lui-même comme un peintre emprunteur d’empreintes !

Cette exposition croise plusieurs formats et inspirations autour d’un artiste : Michel Danton, peintre et amoureux des livres.

Après « Enluminures pour Louis Guilloux » et « Steno Stone »,  Michel Danton continue de nous surprendre en nous livrant une exposition de peintures dans laquelle les livres se font pinceaux et sont encore et toujours une source d’inspiration pour l’artiste bibliophile…

Cette exposition est complétée par une série de photos de l’artiste dans son atelier par le photographe François Daguisé, qui a su saisir les gestes de l’artiste-artisan au travail.

Nous retrouverons également dans cette exposition les illustrations de sa dernière publication «Des achevés»* en référence à l’achevé d’imprimer, mention placée  à la fin d’un livre, indiquant les détails de son impression.
* Éditions Le temps qu’il fait, en collaboration avec la Maison du livre

Entrée libre | Tout public

>> le dossier de presse

L’artiste à propos de son expo : <<< En même temps que l’exposition, un livre est paru, intitulé « Des achevés ». Pendant son élaboration et son écriture, j’avais aussi le désir de créer des images. Je les ai recherchées longtemps en rêvant qu’elles puissent s’accorder selon mes vœux encore confus aux discrets et indispensables « achevés d’imprimer » dont il était question dans l’ouvrage. Après de nombreux essais, des traces provenant directement de « l’objet livre » m’ont paru intéressantes, juste présence.

Plus ou moins épaisses selon le nombre de pages, les tranches des livres ne semblent pas à première vue une ressource. Mais enduites d’encre et pressées sur une feuille blanche, la chevelure ou le faisceau abondant et souple des pages offre soudain des grâces d’une variété inattendue et avec un peu d’assiduité, geste d’impression après geste d’impression, une collection d’images légères, de figures fugaces comme des fumées se laissent saisir.

Elles m’auront amené à exercer un « petit métier » nouveau, imprévu : peintre emprunteur d’empreintes. Ce qui se rapproche un peu de voleur d’ombres…

Les voici réunies, noires et parfois auréolées de couleurs vives. >>>